Se souvenir des belles choses

"Dale recuerdos XXVI (Je pense à vous" / Crédit photo : Théâtre de la Bastille.

« Dale recuerdos (Je pense à vous) » / Crédit photo : Théâtre de la Bastille.

Neuf inconnus. Ils sont neuf à se présenter ce soir-là sur la scène du Théâtre de la Bastille. Cinq femmes et quatre hommes que l’on ne connait pas, que l’on n’a jamais vus et qui vont pourtant nous paraître si familiers lorsque, 75 minutes plus tard, les lumières de la salle se rallumeront. Tous ont plus de 70 ans. Ils pourraient être nos parents ou nos grands-parents et chacun va, à tour de rôle, raconter quelques souvenirs de sa vie.

Depuis 1999, Didiez Ruiz écume les villes de France à la recherche de ses témoins de quelques soirs, de quelques heures. Ici, pas de comédiens, très peu de mise en scène. Seules neuf chaises en bois et quelques lumières bien maîtrisées font office de scénographie. On est dans le théâtre documentaire dans ce qu’il a de plus pur – et de plus rare.

Briser l’anonymat avec pudeur

Rien n’y est anecdotique. Tous les souvenirs racontés, de la senteur du jasmin dans les profondeurs de l’Andalousie à la voie de chemin de fer qui traversait, il y a quelques dizaines d’années, le parc parisien des Buttes Chaumont, en passant par cet ami raflé le 16 juillet 1942 et jamais retrouvé, tous ont en commun d’avoir profondément forgé la vie de ces hommes et de ces femmes.

Leurs vies mais aussi la nôtre. Car ce qui fait la force de ce spectacle, c’est de mêler la grande et les petites histoires. D’avoir l’impression d’être, l’espace de quelques dizaines de minutes, retombé en enfance, lorsque nos grands-parents nous racontaient eux aussi leurs souvenirs, ce qui a fait leur vie et ce qui a influé sur la nôtre par les mystères de la psychogénéalogie.

Si on ne reverra sans doute jamais Nativité, Jean-Pierre, Renée, Claude, Jacqueline, Maurice, Michèle, Christiane et Roger, ils partent en laissant dans notre mémoire des fragments de leurs passés. Dorénavant, leurs souvenirs seront aussi un peu les nôtres.

Dale Recuerdos XXVI (Je pense à vous), mise en oeuvre du projet par Didier Ruiz, au Théâtre de la Bastille (Paris) du 27 au 30 avril 2014. Durée : 1h15. ***

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s