« NO51 Ma femme m’a fait une scène… » : le Teater NO99 face au pouvoir des images

« NO51 Ma femme m’a fait une scène et a effacé toutes nos photos de vacances » / Crédit photo : DR.

Il y a presque quatre ans, Olivier Py, déjà, les avait faits venir en France, au Théâtre de l’Odéon, pour leur déjanté NO83 Comment expliquer des tableaux à un lièvre mort. Depuis, dans l’Hexagone, on avait, avec regrets, perdu la trace des membres de la troupe du Teater NO99. Mais le désormais directeur du Festival d’Avignon a remédié à cet impair en leur demandant de venir, cette année, dans le Gymnase du lycée Aubanel de la Cité des Papes. Dotée d’un titre prometteur (NO51 Ma femme m’a fait une scène et a effacé toutes nos photos de vacances), la pièce entièrement sortie de l’imagination de ce collectif d’Estoniens, en dehors des sentiers battus de la création théâtrale habituelle, a su tenir toutes ses promesses.

D’abord, il y a cet homme, seul, dans sa chambre d’hôtel. On le sent aussi stressé qu’au bord du désarroi tant ses allers-retours sont incessants entre le mini-bar, le lit et la télévision. Mais, tout à coup, à la faveur d’un noir, ce chemin de ronde est interrompu par l’apparition d’un groupe de 7 personnes, toutes affublées d’habits de vacanciers. Chacun armé d’une valise, ils ne savent pas bien ce qu’il font là. L’homme leur explique alors qu’après lui avoir fait une scène de ménage, sa femme a effacé toutes les photos des vacances qu’ils venaient de s’accorder avec leurs deux enfants. Dès lors, il n’a qu’un seul but : rejouer ces scènes disparues à l’aide de ces comédiens d’un jour, dans cette chambre d’hôtel, en les prenant en photo pour en conserver le souvenir. Si la proposition intrigue et déroute d’abord les 7 figurants, ils se prennent rapidement au jeu, jusqu’à prendre totalement le contrôle de l’objectif et transformer la séance photo en un grand délire.

Une énergie débordante comme moteur scénique

Si, de prime abord, ce pitch peut paraître on ne peut plus anecdotique, la pièce dresse en fait l’éloge du pouvoir des images, et notamment de la photographie. Comment mieux immortaliser qu’au travers d’une photo les souvenirs d’un instant pour les faire réémerger plus tard en nous alors qu’ils font désormais partis du passé ? Certains diront qu’ils les prennent dans leur tête, que tout y est imprimé. Oui mais le cerveau est fait de tel sorte qu’il transforme et déforme les souvenirs, en les enjolivant et, surtout, en se séparant des mauvais. C’est une, d’ailleurs, des interrogations soulevées par une des figurantes : à quoi bon vouloir reprendre ces photos si les souvenirs sont imprégnés dans la mémoire du père de famille ? Tout simplement car ces souvenirs sont altérables alors que la photo, elle, ne l’est pas. Même si, et la pièce nous le montre, elle peut aussi être, si nous jouons avec, un miroir déformant de la réalité que nous avons vécue.

Loin de se lancer dans ces considérations au cœur même du texte, la troupe du Teater NO99 fait de l’énergie débordante son moteur scénique. Une fois passées les 20 premières minutes qui peuvent paraître un peu atones, le lâcher prise est total et le shooting se transforme en une immense fête où chacun y va de son cliché, plus ou moins trash, de sa création photographique, plus ou moins élaborée, de la fixation d’un souvenir, plus ou moins fidèle à la réalité. Espérons qu’à l’heure où s’ouvrent les vacances d’été, cela donne envie à certains d’ajouter un brin de folie dans leurs photographies et, du même coup, dans leur mémoire, quitte à enjoliver un tantinet ce qu’ils ont réellement vécu.

NO51 Mu Naine Vihastas (Ma femme m’a fait une scène et a effacé toutes nos photos de vacances) de et par la troupe du Teater NO99 au Gymnase du lycée Aubanel (Avignon) jusqu’au 9 juillet. Durée : 1h30. ****

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s