« Encyclopédie de la parole – Suite n°2 » : et Joris Lacoste nous fit écouter le monde

"Encyclopédie de la parole - Suite n°2" / Crédit photo : Bea Borgers.

« Encyclopédie de la parole – Suite n°2 » / Crédit photo : Bea Borgers.

Le monde nous parle, constamment. Du métro à la télévision, de l’interphone à la radio, du politicien aux collègues de bureau, chaque minute, notre cerveau est assailli par un flot de paroles, que l’on entend parfois, sans l’écouter vraiment, et dans lequel il faut nécessairement faire le tri. Après avoir travaillé sur l’apprentissage du langage dans sa Suite n°1 ABC, Joris Lacoste continue son Encyclopédie de la parole avec cette Suite n°2 au Théâtre de Gennevilliers, dans laquelle il a savamment et intelligemment choisi des franges de ces interpellations de la société qu’il nous donne à entendre et que l’on est, pour une fois, contraint d’écouter.

Sur scène, cinq comédiens (Vladimir Kudryavtsev, Emmanuelle Lafon, Nuno Lucas, Barbara Matjivec et Olivier Normand) prennent place face à autant de pupitres pour chacun leur tour, ou de concert, ou dans une joyeuse cacophonie, faire entendre leurs partitions diverses et variées. De l’entame d’un combat de boxe au discours de George W. Bush signant l’entrée en guerre des États-Unis contre l’Irak, de la candidate désespérée de Big Brother au dialogue houleux entre une cliente chilienne et son fournisseur d’accès Internet, du verdict prononcé contre l’opposant russe Mikhaïl Khodorkovski au discours improvisé d’un marginal du métro parisien, c’est bien un condensé du monde, notre monde, que ces talentueux orateurs parviennent à transmettre.

Intelligence et performance

Tendre comme ce message d’amour hésitant laissé sur un répondeur, curieux comme cette leçon de coaching personnel dispensée sur YouTube, drôle comme cette « conversation » entre deux hommes qui cherchent à se faire jouir par webcams interposées, dur comme cette crise familiale autour d’un fils homosexuel… Les multiples facettes de la société se font jour grâce au décorticage précis de Joris Lacoste. Surtout, si le procédé pourrait sembler un peu rébarbatif si les comédiens se contentaient d’ânonner le texte, il n’en est rien. Le jeu est aussi physique que musical et, non contents de s’amuser avec les mots, les cinq orateurs d’un soir jouent aussi avec les sons, avec cette musicalité du langage souvent négligée au quotidien. Le flot par le flow, en quelque sorte.

Mais, loin de se borner à la seule langue française, le spectacle nous fait voyager à travers les univers sonores de la terre entière : anglais, japonais, arabe, néerlandais, allemand, portugais, espagnol, russe, croate, lingala, chinois, danois et ourdou se côtoient. Le polymorphisme du monde n’ayant alors que d’égal le polyglottisme de ses populations. L’exercice intellectuel se transformant en une expérience sensible et sensorielle où les phrases retrouvent leur sens et les mots retrouvent leurs sons. Il n’en fallait pas plus pour nous rendre accrocs à ce flo(t)w.

Encyclopédie de la parole – Suite n°2 de et par Joris Lacoste au Théâtre de Gennevilliers (T2G) jusqu’au 11 octobre. Durée : 1h25. ****

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s